Forum sur les meilleures pratiques en soutien à domicile : une opportunité pour dépasser les carcans idéologiques

25 mai 2017

Québec, 25 mai 2017 – L’organisation du Forum sur les meilleures pratiques en soutien à domicile montre que le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette s’intéresse au sujet et qu’il souhaite poser des actes concrets dans l’intérêt des citoyens en perte d’autonomie. Par conséquent, le Réseau des EÉSAD entend profiter du Forum pour rappeler au ministre qu’il est primordial de dépasser certains carcans idéologiques, afin d’ouvrir rapidement le panier de services du programme d’exonération pour les services d’aide domestique (PEFSAD) en y ajoutant les services d’assistance personnelle de base, par exemple, les soins d’hygiène et les services de répit. En effet, depuis plusieurs années, les entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) constatent l’alourdissement des profils des usagers qu’elles desservent et l’évolution des besoins vers les soins à la personne.


Lorsqu’il est question de meilleures pratiques en soutien à domicile, depuis 20 ans le PEFSAD est la démonstration éloquente d’une politique publique réussie, efficace et qui répond aux besoins des usagers. Actuellement, au Québec, plus de 100 000 personnes reçoivent des services d’une EÉSAD dont 73 % ont des revenus inférieurs à 25 000 $ par année, 71 % sont des femmes, 68 % vivent seuls, et 53 % ont 75 ans et plus. Le PEFSAD cible donc parfaitement la clientèle la plus fragile et vulnérable qui a besoin d’avoir directement accès à des services pour pouvoir rester chez elle le plus longtemps possible. Rappelons que le gouvernement a investi l’année dernière près de 25 millions de dollars dans la formation des préposés d’aide à domicile des EÉSAD, il est donc temps qu’ils puissent utiliser leurs compétences à leur plein potentiel. Investir en soutien à domicile permet d’optimiser les ressources disponibles, de générer des économies, mais permet surtout un bien-être accru pour les usagers.


Pour J. Benoit Caron, directeur du Réseau de coopération des EÉSAD, « au cours des deux prochains jours, nous serons un acteur participatif et collaboratif, afin de promouvoir auprès du ministre et du réseau de la santé, les intérêts de nos usagers en perte d’autonomie qui souhaitent rester chez eux le plus longtemps possible.»
« Avec l’alourdissement du profil des usagers et le vieillissement de la population, nous devons absolument mettre en place des solutions innovantes. Les EÉSAD emploient des milliers de préposées et préposés d’aide à domicile dans l’ensemble du Québec et il est temps de favoriser un réel continuum de services entre l’aide à la vie domestique et l’assistance personnelle de base. », a déclaré Marie-Claude Gasse, représentante du Réseau de coopération des EÉSAD.

LE RÉSEAU DES EÉSAD


Le Réseau des EÉSAD comprend 100 entreprises d’économie sociale et elles sont présentes dans les 17 régions administratives de la province. Ces entreprises, administrées principalement par et pour leurs usagers et exploitées à des fins non lucratives, offrent plus de 7 millions d’heures de services à 100 000 usagers en perte d’autonomie, dont près d’un million d’heures pour les services d’assistance personnelle. Les EÉSAD emploient plus de 8 000 préposées et préposés d’aide à domicile qui possèdent les compétences et l’expertise requises, afin d’assurer un soutien et des soins à domicile de qualité aux citoyens qui en ont besoin. Vous voulez en savoir plus sur les EÉSAD et le PEFSAD, visitez : www.aidechezsoi.com.


– 30 –


Source :
Paul Levesque
Directeur des relations publiques et gouvernementales
Réseau de coopération des EÉSAD
418 655-7621


Information :
J. Benoit Caron
Directeur général
Réseau de coopération des EÉSAD
418 717-8882


Partagez cette nouvelle :