LE MOUVEMENT COOPÉRATIF ET MUTUALISTE JOUE POUR LA RELÈVE!

6 juin 2018

Lévis, le 6 juin 2018 – Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) en partenariat avec COOPSCO, a réuni hier près de 200 personnes issues du mouvement coopératif et mutualiste et plusieurs partenaires au 1er Golf de la relève coopérative, au Club de golf La Madeleine. La somme de 25 500 $ a été amassée pour soutenir les jeunes dans leurs ambitions d’affaires, ainsi que les bourses René-Houle/COOPSCO qui visent à reconnaître l’engagement des administrateurs étudiants des coopératives.

« Ayant à cœur la relève, le CQCM est très heureux de cette première édition et de la somme offerte à la Fondation pour l’éducation à la coopération et à la mutualité et à COOPSCO. Ces fonds auront un effet levier pour poursuivre les efforts de promotion et de sensibilisation auprès des jeunes qui désirent démarrer un projet coopératif » a souligné le président du conseil d’administration du CQCM, monsieur Michel Gauthier.

Dans un contexte où les entreprises québécoises nécessiteront une relève entrepreneuriale dans les prochaines années, le modèle coopératif offre des possibilités d’affaires en cohérence avec les valeurs et les intérêts des jeunes. « Former et éduquer les jeunes à l’entrepreneuriat coopératif est ainsi une façon de préparer la relève à prendre le contrôle de ses affaires » a ajouté monsieur Gaston Bédard, président-directeur général du CQCM.

À propos du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité

Le CQCM représente l’ensemble des organisations coopératives sectorielles et régionales du Québec issues de plus d’une quarantaine de secteurs d’activités, tels que la foresterie, les services de santé et à domicile, l’habitation, l’alimentation, l’agroalimentaire, les services financiers, etc. Il compte parmi ses membres plus de 3 100 coopératives et mutuelles, lesquelles génèrent plus de 112 000 emplois. Avec plus de 39 milliards $ de chiffres d’affaires, ces entreprises sont un des piliers essentiels du développement économique et social du Québec, notamment parce qu’elles affichent un taux de survie doublement supérieur aux autres formes d’entreprises créées.

-30-

Source :

Isabelle Gagné
Conseillère en communication
Isabelle.gagne@cqcm.coop
418 835-1644 p. 124


Partagez cette nouvelle :