Profil entrepreneur

Les coopératives et les mutuelles se retrouvent dans une multitude de secteurs d’activité au Québec et s’adaptent à différentes clientèles. La coopération répond à un besoin ou à un enjeu rencontré dans une communauté. Elle est aussi une solution au maintien des entreprises et tout simplement, la coopération est une formule d’affaires qui répond aux valeurs d’un individu et priorise les valeurs humaines.

Devenir entrepreneur

Vous désirez démarrer votre entreprise coopérative?

Pour vous aider dans vos démarches

La Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) a pour mission de soutenir et de promouvoir la création et le développement de coopératives dans toutes les régions du Québec. Elle est constituée d’un siège social, situé à Québec, et de bureaux régionaux couvrant l’ensemble du territoire québécois.

Consultez la liste des 11 fédérations sectorielles.

Dans ma municipalité

La formule coopérative est tout indiquée, puisqu'elle conjugue démocratie et efficacité, équité et compétitivité.

Une formule actuelle

  • La coopérative est une entreprise qui permet à ses membres de combler leurs besoins dans des conditions qui répondent à leurs aspirations.

  • Étant contrôlées par leurs membres et à l’écoute de leurs besoins, les coopératives ont su renouveler leurs pratiques et adapter leurs activités. Elles permettent ainsi à plusieurs générations de bâtir et de maintenir un patrimoine collectif au fil des années.

  • Au service de ses membres, la coopérative participe aussi activement au développement local et régional. Fortement ancrées dans le territoire, les coopératives contribuent de façon importante à la vitalité de nombreuses municipalités au Québec.

  • La coopérative peut servir tout aussi bien à des gens qui se donnent des services d'aide à domicile ou à une collectivité qui veut créer ou préserver un service de proximité, comme son épicerie, ou assurer la relève dans les entreprises. La formule coopérative est une preuve concrète de la réussite de l'entrepreneuriat collectif.

  • Les coopératives de services de proximité sont de plus en plus actuelles dans les municipalités au Québec. D’autres exemples et informations supplémentaires sur l’économie de proximité dans le guide d’information « Une économie de proximité à votre portée ». Ci-dessous, 3 projets coopératifs créés dans différentes municipalités.

Histoire à succès

Municipalité de Lac-Édouard

La Coopérative de solidarité de développement local de Lac-Édouard
Population :
180
Secteur d’activité : Écotourisme, mise en valeur du patrimoine et alimentation
Type de coopérative : Coopérative de solidarité

Au début des années 2000, lors du renouvellement du conseil municipal de Lac-Édouard, les élus posent un constat sur la dévitalisation endémique du village en ce qui a trait à son développement. Pour remédier à la situation, ils appuient la création de la Coopérative de solidarité de développement local afin de chapeauter deux projets mobilisateurs : le Parc écotouristique et le Centre de valorisation combiné avec un magasin général.

La coopérative devient rapidement un levier en matière de revitalisation de la communauté, appuyée par une vision de développement durable, l’écotourisme et la relance des services de proximité.

Témoignage

« La coop a ramené un effet de positivisme, les gens se sont dit : on arrête de reculer, on avance. Cela a ramené de la fierté, les gens sont fiers d’aller au magasin général. Avant, c’était des vieilles bâtisses, c’est rendu accueillant maintenant, ça a changé l’esprit de clocher et les relations entre les gens dans le village ».

Yvon L’Heureux, promoteur


Municipalité Rivière-à-Pierre

Coopérative alimentaire de Rivière-à-Pierre
Population :
672
Secteur d’activité : Marché d’alimentation, location d’espaces, essence, comptoir Desjardins
Type de coopérative : Coopérative de solidarité

Issue de l’initiative du conseil municipal de Rivière-à-Pierre, la coopérative a été créée dans le but de relever un défi important de mobilité quant à l’accessibilité d’un service d’épicerie, tout en saisissant l’occasion de développer un commerce attrayant pour les villégiateurs de passage. Une fois l’idée d’une épicerie en formule coopérative exprimée, elle a contaminé la population.

La coopérative a dynamisé la municipalité et en a beaucoup changé le portait. Son ouverture a été suivie de celle du restaurant. Aujourd’hui, la coopérative est considérée comme un modèle de mobilisation et de prise en charge du milieu. Très rentable et en excellente santé financière depuis son ouverture, elle est citée en exemple par plusieurs organismes de développement.

Témoignage

« Avant, les municipalités avaient uniquement un rôle de base (taxation, égouts, aqueduc), mais, maintenant, ça s’élargit et elles ont de plus en plus de choses à s’occuper, elles se préoccupent du développement local et de la revitalisation. C’est ce qui est arrivé à Rivière-à-Pierre et c’est la raison pour laquelle le projet a fonctionné.

M. Alain Bouchard


Municipalité Saint-Joseph-de-Beauce/Beauceville

La Coopérative de santé Robert-Cliche
Population :
4722
Secteur d’activité : Santé
Type de coopérative : Coopérative de solidarité

Le projet de Coopérative de santé de la MRC Robert-Cliche a vu le jour grâce à une concertation entre élus municipaux survenue au cours de la mise en œuvre de la Politique nationale de la ruralité afin de pallier le manque de médecins de famille dans la région. En plus d’offrir des services de santé de proximité, la coopérative a eu un effet positif en matière de retombées économiques sur le plan de la création d’emploi.

Les retombées sont concrètes, autant pour les médecins que pour la population. Il est question d’offrir une meilleure accessibilité aux soins, de diminuer les tâches administratives et les frais d’administration, d’augmenter le financement pour le système de santé régional, d’avoir plus d’espace pour répondre à tous les besoins en matière de soins à la population, de travailler en groupe et de jouir d’une meilleure qualité de vie.

Témoignage

« Lorsqu’on nous a présenté ce concept-là, cela m’a rassuré pour mes enfants. Je trouvais que c’était juste de leur léguer cela, car, si la coopérative n’avait pas démarré, on perdait notre médecin de famille et on tombait dans l’attente de trouver un autre médecin sans savoir où le chercher, s’il y en avait de disponibles ».

Un membre de la coopérative


Relève d’entreprise

La relève d’une entreprise n’implique pas forcément un transfert ou une acquisition par une société tierce. Il existe une autre voie : les coopératives de travailleurs actionnaires, où les employés acquièrent un bloc d’actions pour assurer la continuité des affaires. Peu à peu, la formule fait ses preuves partout au Québec.

Assurer la pérennité

Grâce au modèle coopératif, ces entreprises affichent un taux de survie deux fois supérieur aux autres : 40 % franchissent le cap des dix ans d’existence, contre 20 % pour l’ensemble des entreprises au Québec.

Les travailleurs forment une coopérative pour acquérir par exemple 40 % des actions, et le reste est racheté par les cadres (management buy-out). À partir de ce moment, les employés sont directement impliqués dans la bonne marche de l’entreprise, puisque selon la loi, l’actionnariat leur donne droit à un fauteuil au conseil d’administration.

Les employés peuvent aussi acheter la totalité des parts. Il constitue ainsi une coopérative de travail qui assure la relève entrepreneuriale. Voici des documents qui peuvent vous aider dans cette démarche :

Pour vous aider dans vos démarches

La Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) a pour mission de soutenir et de promouvoir la création et le développement de coopératives dans toutes les régions du Québec. Elle est constituée d’un siège social, situé à Québec, et de bureaux régionaux couvrant l’ensemble du territoire québécois.

Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) a pour mission de traiter l’enjeu de la relève des dirigeants, de la valorisation et du transfert d’entreprise. Le CTEQ accompagne les cédants et les repreneurs sur l’ensemble du processus, afin d’en assurer la qualité et l’intégrité, de favoriser la pérennité des entreprises et de participer positivement au bilan entrepreneurial du Québec.

Histoire à succès

Coopérative : Librairie Pantoute
Région : Québec

Avec l’aide de différents partenaires, les propriétaires de la Librairie Pantoute fondée en 1972 ont pu s’offrir une retraite bien méritée. Les employés de l’entreprise se sont porté acquéreurs de 53 % des actions de la compagnie. Deux employés possèdent 27 % des parts et une partie des travailleurs ont créé une coopérative de travailleurs actionnaire, qui détient 26 % des actions.Article : Le Soleil, 11 avril 2014 « La librairie Pantoute vendue à ses employés »